Licence Professionnelle Maintenance Industrielle en Génie électrique, 3ème année

Description

La Licence professionnalisée « Maintenance Industrielle en Génie Électrique » permet aux titulaires d’un bac+2 de professionnaliser leurs études dans le domaine de la maintenance des systèmes du génie électrique. Elle est destinée aux étudiants désirant terminer leurs études à Bac+3 pour intégrer une entreprise.

La formation est accessible soit en formation classique, soit en alternance. Cette dernière, qui alterne périodes en entreprise et à l’université, permet de faciliter l’insertion professionnelle et apporte une rémunération à l’étudiant.

         Le titulaire d’une licence « Maintenance Industrielle en Génie Électrique » est chargé de la gestion de la maintenance en milieu industriel. Des compétences complémentaires pluridisciplinaires (électromécanique, régulation, informatique Industrielle, réseau électrique) lui permettent d’appréhender la plupart des process industriels pour ensuite définir une stratégie de maintenance adaptée.

Deux options existent :

– « Maintenance Industrielle »  : analyse des automatismes industriels, régulation des systèmes, connaissance des équipements de production, distribution de l’énergie, choix des méthodes de maintenance.

– « Ingénierie du bobinage des machines électriques » : en alternance uniquement, une formation rare et appréciée des entreprises!  Principes des machines tournantes à courant alternatif et continu,  principes des transformateurs,  matériaux magnétiques et électriques,  structures et analyse des bobinages, essais et réalisations.

Au terme de la formation, le diplômé est capable de :

  • mettre en place une stratégie de maintenance préventive ou prédictive ;
  • améliorer une maintenance curative à partir de l’analyse de taux de pannes et de fiabilité ;
  • améliorer et/ou adapter la maintenance en fonction des évolutions technologiques et du processus industriel ;
  • cerner rapidement le fonctionnement de dispositifs industriels de production grâce à des connaissances multidisciplinaires;
  • développer ou améliorer l’automatisation d’un système industriel ;
  • maitriser rapidement les outils informatiques d’aide à la maintenance ;
  • garantir le bon fonctionnement des process ;
  • s’adapter à chaque nouveau problème, il faut alors une ressource importante d’adaptation, d’analyse et de proposition pour gérer les aléas, les démarches et réflexions.

Enfin le diplômé a le sens des responsabilités et de la communication ce qui facilite grandement les échanges avec des ressources humaines très diversifiés,

  • Sur dossier pour les étudiants titulaires d’un DUT, BTS dans le domaine du génie électrique et de la maintenance.
    • BTS Electrotechnique , Maintenance Industrielle, , Electronique, MAI, CIRA
    • DUT GEII, mesures physiques
  • Sur validation des acquis professionnels (VAP) pour les étudiants en formation continue.
  • De plein droit pour les étudiants titulaires d’une 2ème année de Licence Sciences Pour l’Ingénieur.

La formation comprend une première période de 550h suivie par un stage pratique de 12 semaines. Elle est dispensée en partie par des professionnels et s’articule autour des matières suivantes :

 

Maintenance industrielle et gestion de production (option 1)

Elaborer une stratégie de maintenance d’un système industriel complexe. Etude de la GPAO, GMAO, diagnostiques de pannes. Application des règles de maintenance à des systèmes industriels. Etude de cas. Mise en œuvre d’une maintenance préventive, prédictive

 

Ingénierie du bobinage des machines électriques (option 2)

Principes des machines tournantes à courant alternatif et continu,  principes des transformateurs,  matériaux magnétiques et électriques,  structures et analyse des bobinages, essais et réalisations

Réseaux électriques industriels

Dimensionnement et étude de la qualité des réseaux.

Etude des structures industrielles

Méthodologie informatique- informatique industrielle

Automatismes logiques,

supervision, contrôle commande

 

Systèmes asservis

Etude de la régulation des systèmes.

Réglage des correcteurs industriels

 

Systèmes électromécaniques

Choisir les moteurs électriques et les convertisseurs les mieux adaptés à un problème industriel donné.

 

Langues étrangères et techniques d’expressions orale et écrite

Expression écrite et orale anglais

 

Projet [120 heures]

Etude, développement, réalisation dépannage de processus.

 

Economie et droit du travail

Economie de l’entreprise, code du travail.

 

Stage en entreprise [12 semaines]

Le stage débute à la mi-mars.

 

Mathématiques et Mécanique

Mise en application des outils mathématiques en Génie Electrique.

Appliquer les principes mécaniques fondamentaux aux métiers du Génie Electrique.

Une formation à l’habilitation électrique est proposée chaque année, indispensable dans beaucoup d’entreprises.

Les enseignements sont séparés en 2 semestres distincts. La promotion comprend environ 30 étudiants chaque année, séparés en 2 groupes pour les travaux pratiques.

Les cours commencent début Septembre. De Mars à Mai a lieu le stage en entreprise de 12 semaines. En juin ont lieu les soutenances et éventuels examens de rattrapage.

En contrôle continu, les étudiants ont au moins 2 notes de Devoir Surveillé et une note d’oral ou de TP dans chaque unité d’enseignement. En cas d’échec l’étudiant peut passer un examen de rattrapage uniquement dans les unités où il a échoué.

Chaque Unité d’Enseignement est associée à des crédits ECTS valables dans toutes les universités Européennes.

Les débouchés qui s’offrent aux titulaires de la Licence Professionnelle correspondent à des métiers en relation avec des systèmes utilisant des processus électromécaniques.
Les compétences apportées par la formation se situent au niveau de :

– l’analyse des automatismes Industriels (automates programmables, Informatique Industrielle),
– la régulation des systèmes,
– la connaissance des équipements de production, de distribution de l’énergie,
– le choix d’une méthode de maintenance adaptée au processus industriel,
– la détermination des besoins nécessaires à l’élaboration d’une maintenance,
– l’anticipation des situations imprévues et la prise de décision rapide concernant un dépannage.

Les étudiants se placent facilement dans les entreprises en tant que technicien de maintenance, assistant chef de projet, responsable de service maintenance dans l’industrie ou en bureau d’études techniques. De nombreuses entreprises sont à la recherche de jeunes capables de s’adapter aisément aux problèmes techniques.

 

Les métiers de la maintenance en Génie Electrique :

  • Assistant chef de projet
  • Cadre technique d’entretien, maintenance et travaux neufs
  • Cadre technique d’étude recherche et développement de l’industrie
  • Adjoint au responsable méthode, process, industrialisation
  • Adjoint du chef du service entretien et travaux neufs en maintenance industrielle
  • …..

Les entreprises qui recrutent nos anciens sont des sociétés de services et des industries en Electricité, Énergie, Informatique, Automobile, Agroalimentaire …  Par exemple :

  • Eiffage,
  • Spie,
  • Cegelec,
  • STA,
  • EDF,
  • SNCF,
  • Française de mécanique,
  • Thyssen Krupp,
  • et de nombreuses PME…
Responsable :

J. NINET   03.21.63.72.02

jean.ninet@univ-artois.fr

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider